Photo Startup : nos conseils pour éviter l'échec

Startup : nos conseils pour éviter l'échec


Startup : nos conseils pour éviter l'échec

Voler de ses propres ailes en créant sa propre entreprise représente un grand défi, surtout si vous n'avez pas encore de l'expérience. L'échec peut toucher tous les entrepreneurs qu'ils soient expérimentés ou non. Tous les entrepreneurs de renom l'ont tous connus à plusieurs reprises avant de se retrouver au-devant de la scène. Êtes-vous une Startup ? Découvrez nos conseils pour éviter l'échec dans la mesure du possible.

Constituez intelligemment votre équipe

La création d'une Startup est facile. La difficulté se trouve dans la manière de la faire perdurer. D'après une étude menée par l'Insee, près de 40% des sociétés fondées en 2010 avaient disparu du marché cinq années plus tard. En outre, le cabinet CB Insight avait mené une étude montrant les principales raisons de l'échec des Startup. Parmi elles, il y a les conflits au sein de l'équipe, le manque de communication et l'absence du marché pour le produit. C'est pourquoi, le premier conseil, c'est de constituer intelligemment votre équipe en choisissant des personnes complémentaires.

Il est primordial de monter un groupe de 2 ou 4 personnes où règneront une cohésion, un respect mutuel et un professionnalisme exemplaire. Chaque individu doit avoir un rôle et des compétences bien déterminées. Il faut éviter de choisir 2 personnes avec des compétences et des parcours similaires car elles ne pourront jamais se compléter. L'un doit être capable de combler les points faibles de l'autre et vice-versa.

Concentrez vos efforts sur un marché particulier

Il est possible de proposer un produit ou un service sur plusieurs marchés et à différents types de clients en simultané. Mais dans ce cas, le risque de vouer à l'échec est élevé. En effet, on ne peut pas toujours satisfaire différents besoins et exigences en même temps. Il vaut mieux se concentrer sur un segment précis et y consacrer tous vos efforts.

En tant que Startup, vous avez tout à fait le droit de tester et d'expérimenter les marchés qui vous intéressent. Toutefois, veillez à le faire à court terme pendant les 6 premiers mois, par exemple. Pendant ce temps, vous pourrez bien choisir le secteur dans lequel vous allez lancer votre affaire. Une fois le marché choisit, vous allez fixer vos priorités. Apprenez à refuser d'autres opportunités qui se présentent en dehors de votre périmètre, au moins jusqu'à ce que vous vous trouvez parmi les meilleurs dans votre secteur.

Développez votre solution avec le client final

Étudier théoriquement un marché est loin d'être suffisant. Il arrive souvent que le marché soit intéressant à première vue, mais qu'en réalité, il n'est pas rentable. Ceci pourrait être dû au fait que la proposition n'est pas assez valeureuse et intéressante pour le client final. Pour éviter ce piège, il est vivement conseillé de développer votre solution avec vos clients et vos prospects, voire les acteurs de votre marché cible. Ainsi, votre produit et votre service répondront à un réel besoin.

Dans cette démarche, travaillez avec plusieurs acteurs différents pour avoir des idées plus larges. Assurez-vous que ces derniers soient représentatifs du marché que vous avez choisi. N'hésitez pas à faire un Brain Storming afin de trouver des idées originales qui vous permettront de vous distinguer de la concurrence.